Vend. 11/3 : La Rue Ketanou | Les Idiots

Chanson

Ouverture des portes 20h30 /// concert 21h

Possibilité restauration sur place avec Tropicália aux saveurs brésiliennes

Tarif prévente : 22€ /// Tarif sur place : 26€

Pass sanitaire obligatoire mais CONCERT DEBOUT – BAR OUVERT !

(sous réserve de modification des mesures gouvernementales…)

La Rue Ketanou

Qui a vu La Rue Kétanou en concert connait cette énergie, sauvage et animale. Sa fougue et son chahut, sa rage et sa tendresse… Ces quatre Zèbres, lancés à plein galop distribuent avec générosité autant d’humour que de poésie. La forme est crue, presque punk, et nous va droit au cœur. « À cru » est un condensé de puissance et émotions, un feu de joie ; et c’est aussi un festival de partages avec des invités-amis, tous réunis autour d’une vraie famille de la chanson.

Aux 15 titres live s’ajoutent 4 titres studio, composés à l’époque du premier confinement. Une bulle bien temporelle issue d’un contexte bien particulier, une parenthèse qui contraste avec l’euphorie des concerts. Ce nouvel album, réalisé et mixé par Dominique Blanc-Francard, nous rappelle une fois encore qu’il faut garder espoir, et qu’il y aura toujours des cigales dans la fourmilière…

Les Idiots

Si les filles naissent dans les roses et les garçons dans les choux, Les Idiots ont choisi Albi pour commencer leur vie. L’un de « Les idiots » c’est Guillaume, l’autre de « Les idiots » c’est Mika. L’idiot Guillaume a la grosse voix, l’idiot Mika travaille des doigts. Le dernier de « Les idiots », le troisième larron se ballade à l’accordéon et Arthur est son joli nom.

Les idiots font de la chanson acoustique avec des petits bouts de rock dedans. La voix griffée raconte des écorchures, des moments de vie, des petits bouts de mort joyeuse. On croise sur la route des idiots un grand patron qui prend l’avion, un chien d’ivrogne qui s’ennuie, des nains de jardins en blouson de cuir, des amours heureux, des maîtresses rayonnantes…la vie quoi !! Tom Waits drague Amélie Poulain et ils refont le monde autour d’un verre de Madiran.