JEU. 16/5 : EL COMUNERO #concer’tôt – « La Retirada »

radio cfm

Les CONCER’TÔT sont des concerts programmés en semaine – généralement le jeudi – à caractères particuliers : rendus de résidences artistiques (résidence de création, résidence lumière, coaching…), sortie d’album, showcase…
Ces concerts sont organisés en partenariat avec Cfm Radio.

ENTRÉE GRATUITE – ouverture des portes 18H – sur scène de 19H15 à 20H30

Possibilité de restauration sur place avec la Crêpitante

« La guerre d’Espagne et les 80 ans de la Retirada »

L’année 2019 sera celle des commémorations des 80 ans de la Retirada. Les projets culturels qui traitent de la question, sont soutenue par la Région Occitanie et s’adressent non seulement au tout public mais aussi, en milieu scolaire, aux élèves de Collèges & Lycées.

 

Le projet se présente en 3 temps :

* Exposition « ils ont des noms et des visages » de D. Fernandez au Musée de la Résistance et du Combattant – Montauban :

Du 13 au 15/5 – Entrée libre – Dominique Fernandez travaille depuis un an pour l’association I.R.I.S (Itinéraires Recherches et Initiatives du Sud) et en collaboration avec le Mémorial Démocratique de la Généralité de Catalogne. Il a réalisé des interviews filmées d’exilés espagnols dans le but de constituer un fonds d’archives. À cette occasion, il a pris un portrait de chacun d’eux qu’il met en regard avec un cliché pris au temps de l’exil et qu’ils lui ont été confié. Cette confrontation d’images « d’archive » et de visages d’aujourd’hui apporte un regard nouveau sur ces évènements.

* Ciné-débat au Rio Grande

Jeudi 16/5 – dès 18h – Entrée libre – Autour du film ANGEL, UNE ENFANCE EN EXIL de Stéphane Fernandez – dont voici le Teaser :

* Suivi du concert de EL COMUNERO au Rio Grande

Chants de lutte de la République espagnole – « Il y a dans El Comunero une part de magie de pierre philosophale ; cette capacité à changer la mémoire en or nous la rend si vivante qu’il nous semble qu’au gré d’une chanson nous tenons dans nos bras la belle République, la beauté des justes, la force des utopies. » Pierre Domenges

/// www.elcomunero.fr ///