SAM. 12/10 : Odezenne | Zedrine

accès billetterie électronique concert rio grandeChanson / Rap alternatif

Tarifs 20/24€

21h – Ouverture des portes 20h30

Possibilité de restauration sur place avec Nomad Kitchenfood truck éthique et gourmand !

 

ODEZENNE

Après « Dolziger St. 2 » en 2015 et le succès des tournées « à la demande », Odezenne revient avec « Au Baccara ». Nouvelle pièce d’un puzzle chanson-rap qui s’assemble disque culte après disque culte depuis dix ans.

Précurseur du genre, le groupe accouche une nouvelle fois d’un album singulier et continue de préciser sa signature, en dehors des habitudes. « Le retour du groupe préféré de tes groupe préférés » accroche Konbini au relais du premier single. Odezenne a mis son travail de studio au long cours à l’épreuve de la spontanéité. Jusqu’à Konk, le mythique studio des Kinks à Londres où le groupe est parti 2 mois pour mixer sur console analogique et tourner sur bande. Un télescopage des époques qui scelle le son d’un album résolument moderne, fait à l’ancienne.

Après une tournée marathon de cent concerts portés par leurs « Odezenne à la demande » à travers plusieurs pays, le public attend désormais avec impatience de savoir à quelle sauce ils va être mangé. Le groupe se produira dans les plus belles salles de France, dont le détail se trouve sur leur site : odezenne.com/tour

Zedrine

Dans un set intimiste, Zedrine, bricoleur de sons, activiste de la scène française depuis dix ans et membre d’Enterré sous X,  livre une poésie de quête de soi, d’interrogation face aux angoisses que le monde fait surgir, de réaction, de réflexion. Tempêtes et accalmies se succèdent, composées de moment de vies, de moment de rêves. L’arrangement électronique, concocté avec son compagnon de scène Aurélien Calvo (KKC Orchestra, Senor Zazou), donne matière aux émotions traversées, répondant au texte, lui laissant la place et le nourrissant à son tour. L’ensemble crée un paysage poétique électrifié à visiter, à s’approprier, à vivre. Plus qu’une succession de tableaux, c’est à saisir d’une traite, en apnée, avant de repartir respirer ailleurs un air à la fois moins brûlant et moins glacé…

Zedrine déroule un flow qui mêle rap et chanson dans un spoken-word singulier, sur des musiques où le synthétique et l’acoustique rivalisent pour suivre le propos au plus juste, laissant planer une atmosphère à haute charge émotionnelle.  zedrine.wordpress.com