CONCERT ORGANISé selon les mesures sanitaires en vigueur

Quelques consignes à préciser :

  • Port du masque obligatoire à partir de 11 ans

  • Concert en configuration assise et « distanciée » avec une jauge très réduite

  • Sens de circulation à respecter

  • Gel hydroalcoolique à disposition

  • Les services « bar » & « vestiaire » ne pourront plus être assurés

  • Un espace fumeur extérieur sera accessible

Ven. 10/12 : Ryon | païaka

reggae

Ouverture des portes 20h30 /// concert 21h

Possibilité restauration sur place avec MARMITE & COMPAGNIEFoodtruck écoresponsable

Tarif prévente : 14€

L’accueil public et la billetterie du Rio Grande restent fermés jusqu’à nouvel ordre. Seules les billetteries électroniques sont disponibles.

Tarif sur place : 18€

Ryon

Depuis 2015, le groupe sillonne les salles et les festivals (+ de 200 concerts), pour partager ses inspirations poétiques, sincères et engagées. Portés par le charisme et la voix atypique de Cam, les 5 musiciens donnent vie à une musique positive et puissante, entre sonorités Reggae, Rock, Chanson ou même Pop.

Très influencé par le reggae solaire d’artistes comme Clinton Fearon ou Steel Pulse, le groupe s’inspire aussi beaucoup de l’énergie dégagée en live par les références françaises que sont Dub Inc et Naâman. Au niveau des textes on retrouve l’influence d’artistes comme Danakil, Zoufris Maracas ou encore Tryo.

Rapidement, le groupe se retrouve propulsé sur le devant de la scène, aux quatre coins de France, en salles et en Festivals : Reggae Sun SkaNo LogoL’ÉcaussystèmeBig Reggae FestivalUrban Empire FestivalNo Logo BzhZion GardenPyrène FestivalVoix de fête (Suisse)… La confiance accordée au groupe se fait aussi ressentir de la part d’artistes confirmés, à l’occasion de premières parties remarquées dans des salles prestigieuses comme « Le Trianon » avec Naâman, « La Cigale » avec Sinsemilia, ou encore « Le Zénith Sud » avec Dub Inc.

païaka

Toujours défenseur d’un reggae à contre-courant, où la musique s’affranchit des constructions classiques et des clichés, PAÏAKA persiste et signe. Après un sacré paquet de concerts, des clubs aux plus grandes scènes, après huit années de boulot d’arrache-pied, et après un premier opus très réussi, où le groupe affirmait son identité et son désir de vivre (Alive Anyway – 2015), les huit Clermontois tracent leur propre ligne avec The Line, nouvel album taillé pour la fête, fier de ses couleurs et riche de messages forts, plein jusque là d’un reggae hypnotique, rythmé et puissamment cuivré.